Points santé

Mutualité 63

CENTRES DENTAIRES   

 

 

Avec ses 7 centres dentaires, une équipe de 17 chirurgiens dentistes diplômés et des assistantes dentaires qualifiées, Mutualité Française Puy-de-Dôme offre une excellente qualité de soins dentaires pour tous (adhérents mutalistes ou non).
Dotés d’équipements modernes, fonctionnels et accessibles aux personnes à mobilité réduite, nos centres dentaires mutualistes mettent à votre service une qualité et une performance incontestable en matière de soins dentaires.

 

 

 

 

 

Soins dentaires, pose de prothèses, soins d'orthodontie, de parodontologie ou d'implantologie, etc.

Grâce aux centres dentaires mutualistes, vous bénéficiez de traitements complets pour préserver votre hygiène bucco-dentaire.
Certains de nos centres sont spécialisés pour les plus jeunes, en orthodontie et en implantologie.
De nombreux conseils sont proposés pour les enfants et les personnes âgées.

Tous les centres de santé dentaires mutualistes sont conventionnés : ils ne pratiquent donc pas de dépassement sur les soins inscrits à la nomenclature et s'engagent sur un reste à charge maîtrisé sur les autres actes. Ils pratiquent le tiers payant sur le régime obligatoire. Les patients mutualistes bénéficient de la dispense de frais pour les actes courants tels que les prothèses ou les soins grâce au tiers payant en fonction des accords conclus avec les mutuelles.

Les centres de santé dentaires sont engagés dans une démarche qualité fondée sur les bonnes pratiques identifiées avec la Haute autorité de santé.

 

 

 

 

 

 

Le cadre légal et réglementaire


Les centres de santé mutualistes bénéficient d'un cadre légal reconnu, constitué par les lois n°2009-879 du 29 décembre 1999 et du 21 juillet 2009 et l'accord national signé avec les caisses d'Assurance maladie en avril 2003.

 

Selon l'art. L6323-1 du code de la Santé Publique, les centres de santé, structures sanitaires de proximité dispensant principalement des soins de premier recours, assurent, dans le respect du libre choix de l'usager, des activités de soins sans hébergement et mènent des actions de santé publique, de prévention, d'éducation pour la santé, d'éducation thérapeutique des patients et des actions sociales. Ils font bénéficier leurs usagers de la pratique de la dispense d'avance de frais. Les centres de santé se doivent, en application de l'article L.162-32-1 du code de la Sécurité Sociale, d'appliquer les tarifs conventionnels du secteur 1, sans dépassements d'honoraires.